Accueil | Plan du site | Contact
 
 
 

Histoire de l'EMS2

 

Depuis sa création en 1988, l'ancienne Ecole de soins infirmier du Jura (ESIJ), devenue EMS2, a connu des étapes fondamentalement importantes, tant au niveau des formations, que des structures et du personnel.

 

L'école n'a jamais été en manque de défis et a toujours su les mener avec succès.

 

Ci-dessous, l'histoire retracée de l'EMS2 depuis sa création jusqu'en 2008.

 

1988

Votation par le Parlement jurassien de la création de l'Ecole de soins infirmiers. 1 poste de direction; 2.5 postes d'enseignantes; 0.5 secrétariat.

1er contact avec notre futur conseiller pédagogique, Jean-Claude Richoz.

Ecole de Culture Générale pour le secrétariat et les locaux + cafétéria.

Préparation du premier programme à plein temps en alternance école-stages sur 24 mois de la formation infirmière assistante[1] (IA).

Construction du programme, des options pédagogiques, des cours. Installation des salles. Sélection de la première volée.

Choix d'une référence pour les noms des classes et des volées: arbres ou arbres fruitiers.

Choix de l'arbre comme logo.

1989

Inauguration officielle avec la présence de Rosette Poletti (Directrice de l'Ecole supérieure d'enseignement infirmiers - ESEI -à Lausanne).

idem

Premier programme infirmière assistante et première volée de 15 personnes.

Le programme se construit de semaine en semaine avec le soutien de Jean-Claude Richoz.

Le tutorat prend forme pour les élèves…

Les enseignants commencent leur formation pédagogique.

1990

Visite des expertes de la Croix-Rouge Suisse (CRS) destinée à la reconnaissance du programme.

L'effectif des postes des enseignants s'élève à 5.1.

Les secrétariats ECG/ESIJ sont séparés et deviennent indépendants.

1er rencontre école-stages: "Collaboration école-stages"

Poursuite de la formation des IA en 24 mois.

Création d'un deuxième programme de formation complémentaire en 20 mois, à plein temps, à l'attention des infirmières assistantes en vue d'obtenir un diplôme d'infirmière en soins généraux

Organiser la réalisation d'une formation de base d'infirmière en soins généraux en trois ans.

L'équipe élabore les options pédagogiques, les programmes et le cadre conceptuel des soins infirmiers.

1991

Reconnaissance définitive du programme IA par la CRS.

Engagement d'une secrétaire pédagogique (0.5 poste).

Renforcement de l'équipe pédagogique (ainsi qu'un nouvel enseignant en psychologie).

2ème rencontre école-stages: "Structure de la formation et encadrement des étudiants en stage".

Poursuite avec les deux programmes: IA et formation complémentaire.

Campagne de recrutement et dépliants.

Beaucoup de contacts et d'échanges: séances de planification, visites des lieux de stage.

Adoption du concept d'évaluation et enseignement des soins (y compris la gestion mentale).

1992

Engagement d'une infirmière de santé (0.2 poste).

Nouvelles prescriptions de formation et de niveau diplôme par la CRS.

3ème rencontre école-stages: "Démarche et évaluation des soins".

Troisième et nouveau programme d'infirmière niveau II à temps plein en 4 ans.

L'équipe poursuit ses réflexions et participe à l'écriture du livre: "L'arbre à projets".

1993

Le Gouvernement jurassien adopte un Arrêté concernant la planification des formations. Celui-ci permet l'adaptation aux nouvelles prescriptions de la Croix-Rouge Suisse.

Il adopte un Arrêté sur l'effectif du personnel.

Renforcement du secrétariat.

4ème rencontre école-stages: "Enseignement de la démarche de soins et système d'évaluation", sur le site de Courtemelon (site de l'actuelle Fondation rurale interjurassienne avec qui nous collaborons et qui nous prête des locaux).

Dernière volée et fin de la formation d'infirmières assistantes.

Poursuite des autres programmes.

Sortie du livre: "L'arbre à projets"

1994

 

5ème rencontre école-stages: "Comment être expert à un examen clinique" à Courtemelon.

Quatrième et nouveau programme d'aide soignante à plein temps sur une année.

Fin de la formation complémentaire IA è infirmière en soins généraux.

Préparation à la reprise de la formation d'aides hospitalières en cours d'emploi dispensée à l'Hôpital régional de Porrentruy pour l'adapter aux nouvelles prescriptions de la CRS.

Intense activité pédagogique et nombreuses relations avec les responsables de stages.

1995

Reconnaissance par la CRS du programme de formation des aides soignantes pour l'un des premiers programmes de ce type reconnu par elle.

Adaptation de la grille horaire et du passage des élèves au statut d'étudiants.

6ème rencontre école-stages: "Problématiques professionnelles et programme de la quatrième année de la formation niveau II".

Deux programmes se suivent et se juxtaposent: aides soignantes et infirmières niveau II.

Travail sur le programme infirmières niveau II (3ème et 4ème année) et des éléments de certification (épreuves de diplôme).

1996

Constitution d'un conseil d'étudiants, lieu démocratique d'échanges entre étudiants et direction.

Reconnaissance définitive du programme infirmier niveau II par la CRS (6 jours de visite).

7ème rencontre école-stages: "Qualité totale et échanges marquant la collaboration entre les praticiens et les enseignants."

Poursuite des deux programmes.

Premières Portes Ouvertes à l'ESIJ. Trois jours d'animation, d'échanges, de réflexion et de fête (marché de la prévention; théâtre-forum; table ronde; conférence de Mme Marie-Françoise Collière) et le samedi, accueil de nombreux visiteurs dans nos locaux.

Elaboration d'un important bilan d'activités pédagogiques avec Jean-Claude Richoz.

1997

Première journée intervolée (journée sportive et thématique où tous les étudiants avec le corps enseignant se retrouvent pour partager un moment ensemble).

Troisième fête de Noël (le dernier jour de l'année scolaire est réservé à une fête réunissant tous les étudiants et le personnel de l'école (fête, rire, créativité, expression artistique et culinaire sont au rendez-vous…).

8ème rencontre école-stages:"… du faire à l'être en passant par le dire" et présentation d'une recherche-action par Mme Catherine Gardon.

Lancement du cours de formation continue modulaire "Vieillesse, vie quotidienne et soins à la personne âgée".

Poursuite des réflexions, des recherches et formation: docimologie, tutorat, gestion mentale.

1999

Manifestations organisées dans le cadre des 10 ans de l'Ecole.

Stages au Burkina Faso par deux étudiantes en collaboration avec le «Groupe actions tiers-monde Jura». Prix Conscience du Monde à Lisbonne.

Lancement de la formation modulaire «soins à la personne âgée» en réponse aux demandes des institutions de soins et des professionnels sur mandat du Service de la santé.

Création du cinquième programme PROFORA BEJUNE d'auxiliaires de santé destiné aux requérants d'asile.

Etablissement d'un bilan en regard des 10 ans de l'Ecole.

Poursuite et approfondissement par l'équipe enseignante des programmes.

2000

Equipement informatique de l'école et accès au réseau cantonal avec création d'un site Internet.

Stage au Bénin et au Togo centré sur la gestion des soins de santé primaire.

 

 

2001

Jacqueline Gury, directrice de l'ESIJ, quitte l'école pour reprendre la direction de l'Ecole du personnel soignant à Fribourg après 13 ans d'activité.

Philip Weisser quitte ses fonctions d'enseignant pour reprendre la direction de l'école.

Agrandissement de l'équipe enseignante.

Réorganisation du fonctionnement pédagogique et administratif de l'Ecole

Travail avec de nouveaux partenaires de la formation professionnelle: la Conférence Romande de la Formation Professionnelle.

Restructuration des formations d'infirmière et aide soignante.

Mobilisation d'énergie et de beaucoup d'attention sur ces deux programmes (cités ci à contre) avec les milieux politiques, ceux de la pratique et les centres de formation.

Nouveaux défis et enjeux importants dans l'évolution des professions soignantes.

2002

Les changements intervenus dans les formations de la santé, avec le passage de celles-ci à l'OFFT, impliquent pour l'école une refonte des cursus et des titres délivrés.

Les formations, auparavant réglementées par la CRS, sont dorénavant régies par des règlements de l'OFFT (secondaire supérieur) et la Loi sur les HES.

La formation d'infirmière-HES, filière de la HES-S2 (Haute Ecole Spécialisée Santé Social), nous amène à travailler au sein d'une structure romande (HES-SO).

La reconnaissance de la filière de formation HES-S2 a nécessité la mise en place du programme de formation commun et coordonné avec les écoles de Neuchâtel et de Berne (HE-ARC).

Stages pour cinq étudiants de troisième année en Arménie avec l'aide de l'ONG SEMRA (Fondation suisse pour les enfants atteints de maladie rénale fondée par le Dr. J-P Bernhardt).

Deuxième journée d'interaction pédagogique avec nos partenaires alsaciens (Institut de formation de soins infirmiers - EFSI St-Vincent de Strasbourg) à Delémont.

Deux nouveaux programmes: infirmière HES (Haute Ecole Spécialisée) et CFC- ASSC (Assistante en Soins et Santé Communautaire) pour répondre aux nouvelles exigences.

L'école assure également les programmes d'infirmière niveau II et d'aide soignante ainsi que la formation d'auxiliaire de santé communautaire.

L'équipe enseigne dans les anciennes et nouvelles filières. Elle assure les suivis en stage et continue le tutorat avec les infirmières.

L'équipe repense ses options pédagogiques. L'organisation modulaire de ces formations et les conditions d'admission des étudiants et des apprentis ont modifié notre approche pédagogique.

2002

(suite)

L'équipe enseignante travaille au niveau CFC ou HES pour les nouveaux programmes. Elle est encore active dans les anciens programmes.

Pour le CFC-ASSC, nous travaillons avec l'Ecole de l'Economie Familiale de Courtemelon.

L'encadrement des étudiants et apprentis (répartis sur cinq programmes) se compliquent, sérieusement. De nombreuses rencontres entre les lieux de la pratique et l'école tentent de diminuer les inconvénients de cette situation.

Pour le CFC-ASSC elle crée un programme de tronc commun pour la première année avec deux autres CFC (aide familiale et gestionnaire en économie familiale).

Concernant le CFC-ASSC:

- Nouveau public (population d'adolescents….l'enseignement s'adresse à des adultes en devenir)

- Tronc commun (cours identiques pour la première année pour les trois CFC)

- Formation modulaire (bousculant les options pédagogiques mises en place par l'ESIJ)

- L'OFFT (quitter la CRS signifie entrer dans un autre univers)

- Un apprentissage par une formation pratique

- Maintien et précision de la notion de compétences.

L'équipe s'investit avec un énorme enthousiasme dans le programme modulaire en faisant preuve de créativité et d'ouverture face aux nouvelles valeurs véhiculées par tous les changements de structure.

Elle définit le cadre conceptuel.

Première formation pédagogique à l'IFFP à Lausanne pour les enseignants.

2003

Le Gouvernement octroie un crédit pour l'étude et la planification de nouvelles salles de classe.

Nouvelles places de stages dans des lieux inconnus jusqu'alors pour le CFC-ASSC: famille d'accueil, fermes, restaurants.

Journée d'échange avec nos partenaires alsaciens à Strasbourg.

Cinq programmes se chevauchent toujours.

Mise sur pied de la formation de prestataire pour nos partenaires de la pratique.

Un travail important au niveau des concepts pédagogiques est entrepris avec nos collègues de Courtemelon pour le CFC et de Suisse romande pour la HES.

Dernière journée intervolée à Soyhières autour du thème de l'eau.

2004

Départ de la formation HES-S2, qui est effectuée au sein de l'établissement intercantonal HE-ARC avec les adieux à l'équipe enseignante quittant les structures de notre école.

Journée d'échange avec nos partenaires alsaciens à Strasbourg.

Fin du tronc commun.

Première maturité santé sociale post-CFC.

Formation d'expert aux examens finaux pour les enseignants(+2005).

2005

L'école s'est séparée de la filière infirmière.

Mise en place d'un poste de médiatrice (20%).

Collaboration par l'IFFP avec les collègues romands pour le programme ASE (Assistante socio-éducative).

Journée d'échange avec nos partenaires alsaciens à Strasbourg. Un groupe de recherche est constitué "La culture en partage".

Nouveau programme au niveau social, ASE.

Accueil des premières maturités intégréesMPS2i.

Premiers CFC d'ASSC délivrés.

1er Journée interculturelle pour tous les apprentis, la dernière journée de l'année, pour travailler l'aspect de la relation avec d'autres cultures.

Maintien des fêtes de Noël et des personnes âgées.

2006

Création du CEJEF et des divisions.

Restructuration complète des différents centres de formation artisanale, lycéenne, commerciale, Ecole de Culture Générale avec l'Ecole des Métiers de la Santé et du Social.

Premier "camp En phase" (camp organisé par une association s'occupant de personnes handicapées avec la présence des apprentis) pour les ASE. Mise sur pied des cours interentreprises pour les ASE avec les partenaires des institutions sociales. Préparation d'un programme passerelle AS-ASSC avec les écoles BEJUNE ORTRA BEJE Santé-social (organisation du monde du travail).

 

2ème Journée interculturelle pour tous les apprentis, la dernière journée de l'année, pour travailler l'aspect de la relation avec d'autres cultures.

2007

Modification du statut de l'école. Entrée en fonction de Cédric Béguin, nouveau directeur de la division santé social et arts, avec la collaboration de Philip Weisser jusqu'en juillet 2008 comme directeur adjoint.

Cérémonie de transition de l'école ESIJ en EMS2 les 4, 5,6 juillet 2007.

Entrée scolaire dans les nouvelles structures.

Changement de Département, on passe de celui de la Santé à celui de l'Education.

Rencontre école-stages le jour de la Cérémonie de transition à Delémont, le 5 juillet.

Présentation à Strasbourg avec nos partenaires alsaciens d'un travail de recherche, en présence de la nouvelle Ministre du département de l'Education (30 mars 2007).

La formation continue rejoint l'unité de formation continue du Centre Jurassien d'Enseignement et de Formation (CEJEF) «Avenir formation».

Entrée de la première volée AS-ASSC.

Toute l'énergie est consacrée à mettre en œuvre les nouveaux programmes en respectant les ordonnances fédérales, à créer de nouveaux supports, règlements, fiches de techniques…

Les nouvelles structures, plus "cadrantes", laissent tout de même la possibilité d'être créatif.

2008

Nous espérons un changement de statut des enseignants EMS2 qui sont encore sous contrat de fonctionnaire.

2 apprentis de 3ème année CFC-ASSC partent en stage en Arménie et 2 au Bénin.

Actuellement quatre programmes sont offerts par l'EMS2 dont la première classe de maturité homogène: ASSC-ASE + PROFORA.

Nouveaux collègues, nouveaux systèmes de fonctionnement dans la division.

Première journée de tous les élèves, apprentis et personnel de la division: Rallye du 2 juillet 2008 (photos sur site http://www.ecg-ju.net/album1/index.html).

La journée interculturelle sera proposée aux 1ères années de l'EMS2 et aux 2èmes de l'ECG. Pour les 2ème et 3ème de l'EMS2, un programme plus pointu et individualisé est envisagé.

L'EMS2 profite des cours artistiques de l'ECG (Chorale – prof de chant).

Première journée de formation pour l'ensemble des enseignants de la division, sur les comportements à risques chez les jeunes.

 

 

 

 
       
CEJEF Division Santé-Social-Arts / Ecole de culture générale / Ecole des métiers de la santé et du social
Faubourg des Capucins 2 - 2800 Delémont - T 032 420 79 10 -
Réalisation WebExpert